13/08/2017

Les pupilles d'Acoz remporte la Coupe de Belgique 2017

Les pupilles d'Acoz remportent la Coupe de Belgique 2017

Cette finale s'est disputée ce dimanche 14 août à Sirault.

L'équipe était constituée de Medhi CLARA, Ethan DASSET, Ilario TORTORA, Alessy ANUSET et Fabio DI SANTO.

          ACOZ - BASSILLY 7-6

          ACOZ - KASTEL : 7-4

          ACOZ - LEIGNON 7-0

Félicitations à nos Coquias ainsi qu'à leur coach Laurent DI SANTO.

20767989_10212138979782924_1147390031610578280_n.jpg

ACOZ PUPILLES 2017.jpg

20:39 Écrit par Alain GUILLAUME dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Le 14 août 2017.

Bonjour à toutes et tous,

Pensée du jour et applicable à ceux qui viendront:

Une équipe est définitivement cuite si elle n'est plus crue de ses supporters.

Un spectateur honnête qui paye chaque fois 7€ pour espérer voir du spectacle, c'est-à-dire du beau jeu de balle.

Bonne semaine.

JPM.

Écrit par : mathieu jean-pierre | 14/08/2017

Répondre à ce commentaire

Encore toutes mes felicitations a cette belle equipe. Un plaisir de vous arbitrer. Continuez comme ca les jeunes. L'arbitre de vos luttes de cette finale, Thibaut Jean-Marc

Écrit par : Thibaut Jean-Marc | 14/08/2017

Répondre à ce commentaire

Le 15.05.2017

Bonjour à toutes et tous,

Suite à une judicieuse observation de JMR, je tiens à compléter mon propos d'hier.

Les pupilles d'Acoz ont remporté le trophée de la coupe de Belgique: je ne les avais pas félicités ainsi que l'entraineur. Je rectifie le tir et les convie à continuer.

J'invite également, et ce n'est pas inapproprié ici, à ce que les aînés de la nationale N1 imitent les jeunes de ce club.

Si l'on dit que l'exemple vient d'en haut, on peut affirmer que c'est en l'espèce le contraire.

J'ai déjà vu des luttes de jeunes (balle du gouverneur) et le spectacle offert ressemblait à des échanges que l'on voit au tennis par exemple plutôt qu'au jeu stéréotypé, prévisible et fort ennuyeux finalement de l'élite.

C'est le privilège de la jeunesse de jouer sans arrière-pensée et d'oser pratiquer par exemple des trics-tracs, sans pour cela disputer une chasse et qui enchantent le public.

Si les aînés pouvaient les imiter: pas dans les luttes de championnat évidemment où la stratégie l'emporte mais dans des luttes de grand prix ou de tournois. On verrait alors, j'en suis certain, revenir le public en masse. Même lors de tels concours, les gens restent sur leur faim.

Dans de telles circonstances, le public renâcle à revenir.

Après-cela on ne comprend pas, on s'étonne de voir des ballodrommes presque vides.

Quant à l'équipe locale, je tiens à rappeler qu'un de ses membres s'est confié dans la DH de samedi dernier en insistant sur le fait que c'était un devoir d'honorer les personnes du comité et aussi par respect pour le public en se mouillant la chemise.

On aurait voulu que les actes fussent joints à la parole, car beaucoup de spectateurs sont retournés chez eux furieux d'avoir été pour le moins manipulés, lors de la lutte Acoz-Isières.

Je reste persuadé, sans avoir de preuves, que le mot d'ordre était de ne pas bien jouer.

En somme c'était le plus grand marathon de cocus depuis les croisades.

On oserait espérer que les Orangers, par simple amour propre, auront à cœur de se ressaisir le week-end prochain.

Un bon 15 août à tout le monde.

JPM.

Écrit par : jean-pierre mathieu | 15/08/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire